Le béton cellulaire, c’est quoi ?

Le béton cellulaire est de plus en plus prisé en France, alors qu’il connaît un succès de longue date dans les pays d’Europe du Nord.

Le béton cellulaire, quésaco ?
Commençons par le commencement : le béton cellulaire est obtenu en mélangeant du sable de quartz siliceux, du ciment et de la chaux, de la gypse et de l’eau, auxquels on rajoute une pointe de pâte ou de poudre d’aluminium qui provoquent la formation d’alvéoles.

C’est cette structure alvéolaire, constituée de milliers de petites cellules d’air, qui lui vaut son nom et son haut pouvoir isolant. En effet, avec un mur en béton cellulaire, l’isolation est répartie, ce qui signifie qu’il n’y a pas besoin de rajouter de matériau isolant… Ni d’en changer au fil du temps.

Mieux que ça, c’est l’effet 2 en 1, mieux que le shampooing : il est isolant de base et assez résistant pour assurer la lourde tâche de mur porteur.

Les avantages du béton cellulaire
En plus d’être un matériau obtenu par des composants naturels, le béton cellulaire respire… et ne produit pas d’émanations toxiques en cas d’incendie ! C’est en effet un matériau très utilisé pour les murs coupe-feu et pare feu : il peut couper le feu six heures durant sans dégager de gaz ni de fumée toxique.
Enfin, il résiste parfaitement à l’humidité et, soyons francs, dans le Grand Ouest et notamment en Bretagne, ça peut être appréciable !

Naturel, isolant, résistant : le béton cellulaire est employé par Maisons CMO depuis 2015, date de sa première construction réalisée avec ce matériau. N’hésitez plus et parlez-en à nos architectes !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>