Bien penser sa terrasse

Véritable pièce de vie à ciel ouvert, la terrasse est devenue quasi-indispensable dans les constructions modernes et même dans la rénovation de maisons anciennes. Synonyme d’instants conviviaux, de farniente, de retour de l’été : voici quelques conseils pour définir sa terrasse selon ses envies… mais surtout, ses goûts !

Premier impératif : il faut définir où poser sa terrasse. Les terrasses perchées sur les toits des maisons ont la cote. Mais il ne faut pas négliger l’exposition de votre futur havre de paix ! Soleil, vent, ou encore vis-à-vis : à vous de déterminer son emplacement adéquat. Les architectes sont là pour vous guider !

Quel revêtement ?

En pierre, en béton, en bois ou encore en terre cuite : la terrasse se décline selon le cachet que vous voulez lui donner. Le béton peut être coulé ou posé par dalles, plus faciles à entretenir. La pierre donnera un aspect plus noble, mais il faut s’assurer que c’est une pierre locale, ne serait-ce que pour le bilan carbone engendré par leur import…

Terre cuite et bois

Si la terre cuite résiste aux intempéries, elle s’embellit également au fil du temps, gagnant une patine qui assure un certain cachet et est très facile à entretenir. Mais le must du modulable, ça reste le bois : pratique à monter, déclinable à souhait, il contribue à l’atmosphère chaleureuse d’une terrasse. Attention toutefois à bien choisir le bois : si les essences exotiques sont certainement les plus résistantes aux intempéries, elles alourdissent votre bilan carbone et ses pratiques de production peuvent parfois être douteuses… Autant lui préférer du bois composite, issu de bois recyclé.

Une fois votre terrasse posée, n’hésitez pas à la munir d’un auvent ou d’une pergola, voire de pare-vent… et bien sûr, de mobilier adapté. Et la fête peut commencer !