La côte bretonne a la cote

Le nouveau baromètre des Notaires de l’Ouest est arrivé ! Et, bonne nouvelle pour les mordus de mer, le littoral breton propose des prix pour toutes les bourses. De la villa à la petite maison de pêcheur, voici un petit tour non exhaustif des communes qui vous accueillent pour seulement quelques kopecks, des prix à retrouver commune par commune sur meilleursagents.com !

Le Morbihan peut vite vous donner des envies de golfe !

Si Carnac et Larmor-Plage figurent dans les communes les plus prisées, où la moyenne maison/appartement dépasse les 3000 euros du m², les Notaires de l’Ouest enregistrent une stabilisation globale des prix des appartements et une érosion du prix des maisons. Enfin, du temps qu’on ne passe pas par la Trinité-sur-Mer, la station la plus prisée de Bretagne, dont la moyenne du prix du m² pour un appartement s’élève à 4405 euros, contre 3819 euros pour une maison !
Un appartement à Riantec coûte en moyenne 2236 euros du m², contre 1920 euros pour une maison. Dans la belle commune de Plouhinec, il est possible de trouver un appartement pour 2201 euros du m², contre 2167 pour une maison.

En Côtes d’Armor, ne vous privez pas du littoral !

Les communes les plus prisées se nichent au cœur de la côte d’Emeraude, à Erquy (3170 euros du m² pour un appartement), et sur la côte de granit rose, à Perros-Guirec, dans laquelle les appartements atteignent les 2470 euros du m².
Mais à Pleubian, où la pluie n’est pas si présente que ça, on trouve un prix moyen maison-appartement de 1582 euros au m², pas loin de Kerbors et de ses 1588 euros en moyenne.

L’Ille-et-Vilaine coté mer

Du côté de l’Ille-et-Vilaine, la cité du corsaire Robert Surcouf affiche un prix moyen de 2747 euros du m² habitable (compter en moyenne 2 844 euros du m² pour un appartement à Saint-Malo, 2591 euros du m² pour une maison). Mais c’est Dinard qui reste la station la plus prisée : en moyenne 3551 euros du m² pour un appartement, contre 2774 pour une maison !
Heureusement, vous pouvez quérir un bonheur moins cher du côté des ondes, plus précisément à Saint-Méloir-des-Ondes (1806 euros de moyenne appartement/maison) ou Saint-Benoît-des-Ondes (1504 euros le m²), ou du côté d’Hirel (1344 euros du m²).

La mer au bout du monde

Enfin, le Finistère a l’avantage de posséder un littoral somptueux qui peut donner des envies à pratiquement toutes les bourses. Toujours selon les notaires de l’Ouest, il est possible de trouver des maisons de 3 pièces à rafraîchir à moins de 100.000 €, des habitations familiales récentes qui se négocient entre 150.000 € et 200.000 €, ou pourquoi pas, des villas vue mer à plus de 500.000 €.
Envie de contempler l’île de Sein ? Cherchez du côté de Plogoff : à 1325 euros du m² en moyenne, on peut parler affaire !
Sur la presqu’île de Crozon, Landévennec a aussi la côte et les récifs à la portée des bourses un peu plus modestes : 1394 euros du m², maison-appartement confondus ! Pas de quoi rendre jaloux les futurs habitants d’Argol, qui peuvent s’installer à 1292 euros du m² en moyenne…