Mesures parasismiques : la maison Bâti-Passiv pense à tout !

La nouvelle réglementation parasismique applicable aux bâtiments, renforcée en 2011, impose des normes selon les zones sismiques françaises. En Sud Loire, les architectes du groupe Maisons de l’Avenir ont créé une maison Bâti-Passiv qui, en plus de dépasser largement les performances en vigueur de la RT2012, adopte une résistance aux potentiels séismes de cette région classée en zone 3 – risque modéré-.


Les séismes en France

Le zonage sismique de la France comprend 5 zones classées de 1 (risque très faible) à 5 (risque fort), basées sur un découpage par communes. Pour tout permis de construire déposé après l’année 2011, il faut prendre en compte trois critères majeurs pour bâtir son habitation :

– Son implantation : une étude est nécessaire pour connaître les caractéristiques du terrain. Est-il rocheux ou mou ? De là dépend la configuration du bâtiment ! Évidemment, les bords de falaise, pentes instables et autres pieds de crête ne sont guère recommandés pour se prémunir des risques d’éboulements et de glissements de terrain.

– Sa conception : la bonne distribution des masses et des murs est indispensable, de même que l’adoption de formes simples : mieux vaut fractionner le bâtiment en blocs par des joints parasismiques, ou encore limier les déformations en apposant des diaphragmes rigides à tous les niveaux, plutôt que de voir la maison de ses rêves s’effondrer !

– Sa construction : il faut favoriser la qualité des matériaux (bois, métal, maçonnerie, béton…) et assurer de près le suivi du chantier, qui doit être conduit par une main d’œuvre qualifiée pour ce type de construction.

Découvrez la maison Bâti-Passiv adaptée aux zones sismiques de Sud Loire et ses performances énergétiques de haute-volée !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>